Sur son blog Site Communautaire, Romain Parent (RP dans le texte) a émis l'hypothèse que les RT (ReTweets) allaient tuer les BackLinks, ou RétroLiens (RL) des blogs. Et depuis l'annonce il y a quelques jours de Microsoft d'indexer en live les tweets, suivi par la confirmation que Google allait faire de même, cette hypothèse prend du sens. Romain a posé plusieurs questions sur le sujet à Korben, Éric Dupin, et moi-même. Et voici mes réponses (Patrick Barrabé - PB dans le texte) sur le sujet.

Vous pouvez également lire le billet expliquant la démarche et consulter les réponses:



Real Time

RP: Qu’a changé Twitter dans votre façon de bloguer ou de partager votre veille?
PB [Patrick Barrabé => c'est moi]: Eh bien, j'ai simplement arrété de bloguer à un rythme soutenu pendant plusieurs mois! Maintenant, j'y reviens car je m'aperçois qu'il est nécessaire de développer quelques unes des idées jetées dans un tweet.

RP: Qu’a changé Twitter dans les pratiques de vos lecteurs?
PB: Aucune idée! je n'ai interrogé personne, j'autocratise mes blogs

RP: Pour vous le RT est-il entrain de tuer les Backlinks et trackbacks?
PB:De nombreux blogueurs, dont je suis, font depuis longtemps des mises à jour de leur billets avec les réponses non backlinkées à leur billets, ou avec des liens vers les billets approchant le sujet qu'il ont abordé. En fin du billet. L'hypertexte prend là tout son sens. Ensuite, le blogueur informe ses followers de la publication du billet, via Facebook et Twitter. Et les followers qui ont vu passer l'info la re-tweetent. Mais attention: le RT n'existe encore que parce que Twitter ne permet pas de lien sur le contenu. Le jour ou ils ajoutent cette fonction, l'usage du RT disparait au profit de sa réelle fonction: l'hyperlien.

RP: Cela a-t-il selon vous déjà un impact sur le référencement des blogs?
PB:Probablement. Suite au frein de publication, mon blog est passé d'un PR5 à un PR3, et depuis que je RT mes billets, il est remonté à un PR4. Mais c'est peut-être dû au fait de re-publier...

RP: Les accords récents de Twitter avec Google et Bing sont-ils selon vous de nature à améliorer l’accès à l’information pertinente?
PB:Tout accord entre des moteurs et des fournisseurs de contenu est forcément vertueux, et de nature à proposer plus d'information. Quant à améliorer l'accès à cette information, cela va dépendre des différents choix que les moteurs vont opérer, et de la pertinence de requêtes des utilisateurs.



engine...

RP: L’information la plus fraiche et la plus chaude est-elle forcément la plus pertinente?
PB: L'information la plus récente est forcément pertinente. Par contre plus elle est récente, et plus elle est brute. La notion de pertinence augmente avec le temps et la venue des analyses publiées de cette information. Mais là, tous les moteurs ont le même problème, celui du rating (ou notation) de la pertinence de cette information analysée. Et c'est d'ailleurs avec SearchWiki que Google est en train d'essayer de corriger ce problème.



Links? Chains...

RP: Est-il possible pour un moteur recherche de faire la différence entre récente et pertinente?
PB: Seul un spécialiste humain du sujet peut rapidement qualifier cette pertinence. Pour l'instant. Une analyse brute des RT pourrait effectivement définir la pertinence d'une information. D'autant que Twitter combine aussi la fraicheur de cette information. Mais là encore, c'est bien une intervention humaine qui fait apparaître une information dans les "trending topics" et également une intervention humaine qui emballe la machine en re-tweetant la dîte information. Une simple indexation des tweets par un moteur va donc combiner le meilleur des deux mondes. L'annonce de Bing, puis dans la foulée de Google sur l'indexation live de Facebook et de Twitter prend donc du sens

RP: L’intérêt de Twitter pour les moteurs est-il le contenu informationnel des tweets ou les liens que ces tweets contiennent?
PB: Les deux mon capitaine! Enfin je l'espère, car j'ai foi en leur volonté de proposer le plus d'information possible, et de l'information de qualité. Comme toujours, le vrai juge de paix sur le web, sera le contenu.


RP: L’utilisation des réducteurs d’URL type Bit.ly n’est-il pas un obstacle à cela?
PB: Non. Il faudra que les moteurs s'adaptent. Petit retour en arrière: d'abord, la force des outils de redirection d'url et qu'il suffit de voir un lien provenant de l'un d'entre eux pour changer de fournisseur. Habitué à redir.fr, confronté à quelques interruptions de ce service, le jour ou j'ai vu un lien bit.ly, j'ai changé. Instantanément. Et sans aucun remords. Et j'ai découvert les différentes options disponibles, sans même s'inscrire: le compteur automatique, l'affichage de l'historique des liens que l'on propose sur la page d'accueil via un probable cookie, et la possibilité de renommer l'url obtenue pour quelle soit signifiante. Et j'ai un jour vu passer u.nu. Même réaction! Mais la c'est la contrainte de Twitter et de ses 140 caractères qui a dicté sa loi. Il me fallait des url vraiment courtes. Un outil de redirection d'url est donc indispensable tant dans Twitter que dans les blogs. J'ai ainsi pris l'habitude de proposer en fin des billets une url courte et signifiante du billet, souvent réalisée avec bit.ly.

RP: Comment le classement des Tweets et/ou le poids des liens contenus dans ces Tweets pourraient-ils être déterminés selon vous, et qu’est-ce qui serait le plus pertinent
PB: Eh bien il suffit de regarder comment la Whuffie Bank fonctionne pour comprendre ce qu'ils pourraient peser, et pour avoir une idée de la façon dont ils pourraient être notés

RP: Ce classement sera t-il lié uniquement au nombre de RT?
PB: Je reviens au choix de la Whuffie Bank. Je vous invite à cliquer sur le lien pour comprendre. En fait ils proposent un algorithme basé sur le RT, mais pas seulement. Si vous faites beaucoup de RT, vos RT auront moins d'impact que quelqu'un qui en fait peu. Si vous êtes RT par quelqu'un ayant une forte réputation, cela aura un impact positif supplémentaire. De même si vous RT un lien déjà RT de nombreuses fois, cela aura moins d'impact. Les règles sont donc simples, et conçues pour éviter le plus possible les "hold-up" de Whuffie. Bien sûr, comme IRL, il y aura toujours des malins qui pourront faire des scores en contournant l'algorithme. Mais comme le dit la "Whuffie Bank": "Notre job est [...] de représenter correctement la valeur de la réputation"


RP: Les RT ne vont-ils pas être considérés comme du duplicate content?
PB: Oui. Google pourrait bien assimiler les RT consécutifs à du super duplicate content. En fait, encore une fois, comme Google ne communique pas sur le sujet, nous en sommes réduits à des conjectures. Mais il faudra intégrer cet usage, car s'il est facile de bloquer du duplicate content, par choix, ou légalement par copyright, il est impossible de bloquer un RT, surtout s'il s'emballe et utilise des redirecteurs d'url différents.




super duplicate content

RP: Y aura-t-il une prise en compte de la personne qui est à l’origine du Tweet http://www.laurentbou...?
PB: Probablement...

RP: Dans ce cas comment serait calculé le personrank? (On peut déjà constater que les profils twitter n’ont pas tous le même pagerank …)
PB: Cela va dépendre de la façon dont va être monétisée cette donnée. Et si les profils Twitter n'ont pas le même classement, c'est bien que les moteurs ont commencè à leur appliquer un rating!



RP: Comment pensez vous que Microsoft et Google vont concrètement tirer parti de leur accord avec Twitter?
PB: Microsoft va probablement continuer à gagner des parts de marché aux USA avec Bing, et Google encore améliorer la pertinence des résultats des requêtes. Je n'irais pas plus loin dans la prospective, tant les deux ont montré qu'ils étaient imaginatifs...

RP: Vont-il s’en servir pour proposer de nouvelles options de recherche, un nouveau moteur, améliorer l’algorithme existant..?
PB: Moui... je vois bien un bouton "TopTrend" à côté du "J'ai de la chance" ;-) Une forme de peoplisation de l'information. A quand un Closer/Gala/Voici du Tweet et du statut Facebook?


RP: La prise en compte des tweets RT pour le classement des contenus dans les moteurs serait-il de nature à rebattre les cartes et à donner leurs chances aux nouveaux entrants qui se plaignent souvent de l'impossibilité de percer dans la blogosphère en place?
PB: Je n'ai aucune pitié pour les blogueurs qui se plaignent. Si le contenu d'un blog est pertinent, riche et régulier, le blogueur va devenir influent. Les places sont plutôt prises pour les généralistes, mais il reste encore des pans entiers pour les spécialistes. Et percer dans la blogosphère n'a pas plus de sens que percer dans l'édition, ou la musique. C'est comme comparer le dernier tube d'Helmut Fritz, et le très attendu Sacrificium de Cécilia Bartoli.

RP: Le fait que Microsoft ait un accord similaire avec Facebook que l'accord signé avec Twitter est-il un avantage fort part rapport à Google, et pourquoi?
PB: Pour Bing, c'est un peu l'annonce marketing indispensable en ce moment. Ne pas le faire, aurait été pour Microsoft un mauvais signal vers les prescripteurs que sont les utilisateurs du Web2.0. Mais si Google a réagi si vite, c'est parce qu'il avaient ça dans les cartons. Et cela laisse supposer qu'ils ont encore beaucoup de surprises en stock...


RP: Twitter demanderait 100 millions de dollars à Google pour lui permettre d’accéder à ses contenus, vous pensez que Twitter à enfin trouvé son Business Model ?
PB: SON business model, je ne sais pas, mais en tout cas, un business model. Et comme dans la Valley, actuellement, on s'attend à ce que les entreprises rapportent enfin de l'argent, c'est plutôt de bon augure. La monétisation en B2B et effectivement une bonne option, qui devrait interpeller les législateurs, et détenteurs de contenus européens.



------
lien court vers ce billet:

http://bit.ly/RTvsRL

sources:

::

access to Barrabe.tel    access to Osteo.tel, Ostéopathe à Paris

  CTRSP974

C'est un BarraBillet du Barrablog et // 1316 personnes me suivent sur Twitter!